Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

9 articles avec fetes chinoises

La fête des lanternes - 17 Fev 11

Publié le par Madame Feng Shui

 

..... Demain 17 Février 2011 se déroulera la fête des lanternes, ou Shang Yuan Jie (également Yuan Xiao Jie). Cela correspond au quinzième jour du premier mois, jour de pleine lune. On la célèbre cette nuit, en supendant des lanternes colorées dès la tombée de la nuit.

Dans la journée, on voit des lanternes rondes, faites de fin papier rouge, jadis de soie, suspendues aux enseignes des magasins. Elles sont parfois décorées avec les animaux du zodiaque chinois, surtout avec l'animal de l'année, voire de scènes légendaires ou mythologiques. De nos jours la bougie a été remplacée par un système à piles, la lanterne est souvent en matière synthétique, et les dessins sont inspirées des héros de bandes dessinées...


A l'origine, la fête était dédiée aux astres et aux étoiles et se déroulait jusqu'au lever du jour suivant. "Une cérémonie d'offrandes à l'unité suprême" s'y déroulait, les offrandes étant faites à l'univers, considéré comme l'unité suprême dans la cosmologie chinoise.

Au 1° siècle, l'emprereur Ming des Han, qui contribua à la diffusion du bouddhisme en Chine, fit allumer des lanternes dans les temples pour honorer le Bouddha.

Cette coutume s'enracina alors. Même si sous les Tang, les lanternes étaient utilisées pour divertir la cour de l'empereur et rehausser l'apparat de l'ancienne capitale de Chang An, lors de visites d'étrangers, la fête des lanternes est restée une fête de dimension familiale ou sociale. 
Le spectacle des lanternes illuminées la nuit était l'occasion de promenades familiales ou sociales : chacun portant sa lanterne admirait les illuminations, tachant également de jouer aux devinettes de ce qui est écrit sur les lanternes; c'était de plus une soirée privilégiée pour les jeunes, qui n'étaient jadis autorisés à sortir que deux soirs par an, le jour de la fête des lanternes, et le jour de la fête des pures clartés.


La coutume veut que l'on mange des yuan xiao, boulettes de riz farcies cuites en soupe. Les origines de cette soupe remonteraient à plus de 1.600 ans. A l'origine, ces boulettes étaient appelées Shi xin wan zi, ou boulettes au coeur plein et n'étaient pas farcies.

La légende raconte que l'empereur Sui Yang, en 607 (donc la dernière année de la dynastie Sui) convoqua le quinzième jour du premier mois tous les chanteurs et danseurs du royaume pour donner une représentation à l'extérieur de la Cité Impériale ; Son intention était de stimuler la paix dans le pays. Le quinzième jour du 1° mois étant appelé shang yuan, et le soir se disant xiao, la fête fut nommée yuan xiao, qui devint ensuite le nom du plat le plat de soupe de boulettes.

Yuan Shikai (1859-1916) lorsqu'il fut Président de la République fit changer le nom de ce plat (car un des homophones de yuan xiao est "éliminer Monsieur Yuan) en tang yuan, qui siginifie "soupe de la réunion".

Les yuan xiao sont des boulettes de riz glutineux, bien rondes et blanches-comme la lune-,  farcies de douceurs sucrées, bouillies et servies dans leur eau de cuisson. 

La farce au coeur du yuan xiao est différente selon les régions : sésame & fleurs de cannelier, marrons & noix de coco, huits trésors (fruits secs), neufs dragons (alors le yuan xiao est frit).

Bonne fête des lampions !
IMGP3298.JPG 



Madame Feng Shui
Sylvie Debeney - Cap Feng Shui - www.capfengshui.net

Publié dans Fêtes chinoises

Partager cet article

Repost 0

La fête de la lune - 22 Septembre 2010

Publié le par Madame Feng Shui


Le Quinzième jour du huitième mois est célébré en Chine, traditionnellement, la fête de la mi-automne (Zhongquijie), appelée également fête de la lune. La transposition entre le calendrier lunaire (articulé autour des lunaisons) et notre calendrier occidental indique que cette fête tombe le 22 Septembre en 2010.

illustration fête de la lune

Cette fête est dédiée à la lune, et se déroule durant la nuit de la pleine lune, à une époque où l'astre est le plus rond et le plus lumineux de l'année.

Elle est surtout connue à l'heure actuelle pour être l'époque où l'on mange les célébres "gâteaux de lune" ou Yue Bing.
 null


En fait, elle est beaucoup plus que cela ... Et les légendes & traditions lui attribuent de nombreuses origines.

Elles s'enracinent toutes dans l'hommage qui était rendu au soleil pendant le printemps, expression de la montée du Yang -donc du soleil-, et à la lune pendant l'automne, saison où le Yin -donc la lune- reprend l'avantage. L'origine de cette fête pourrait alors remonter à l'époque des dynasties Wei et Jin, où l'on dansait au clair de lune pour célébrer la fin des moisson. 

Des documents de la dynastie Zhou (du 11° siècle à l'an 256 avant notre ère) mentionnent également la mi-automne. Petit à petit, léttrés et nobles rendirent hommage à la lune, lui exprimant leurs sentiments durant cette nuit de pleine lune. La tradition en tout cas gagna l'ensemble du peuple chinois, pour devenir une coutume.

A l'époque Tang (618-901),  le général Li Jing repoussa les assauts du peuple Tujue en dehors des frontières & illustration fête de la lunerétablit la paix ; à son retour, le valeureux vainqueur fut salué par son empereur, Li Shimin, au son des cloches et des tambours, dans la ville de Chang'an. La légende veut qu'un habitant de Chang'an (ville où siégait la dynastie) créa pour l'occasion un gâteau particulier, rond et coloré ; et c'est l'empereur qui décida que manger ce gâteau revenait à inviter la lune. Cette friandise fut donc appelée depuis, gâteau de la lune.

La tradition relate aussi que la révolte des chinois Han contre les mongols Yuan fut déclenchée après que des messages aient été véhiculés à l'intérieur de ces gâteaux de lune : les mongols ne mangaient pas ces douceurs, et ne soupçonnèrent pas qu'à l'intérieur de ces gâteaux se trouvaient le message caché qui contribua à leur perte et à l'avènement de la dynastie Ming : "tuez les barbares le quinzième jour du huitième mois".

boite-1.jpgTerminons par une fort jolie légende, celle de Hou Yi, le prince des archers, auquel l'impératrice Wang Céleste remit un filtre d'immortalité. Fort amoureux de sa femme Chang'e, le prince refusa de boire ce filtre qui l'aurait séparé de son épouse. Un homme peu recommandable qui se disait ami de Hou Yi,  Peng Meng, tenta de s'approprier le filtre par la force ; pour éviter qu'un tel être devienne immortel, l'épouse but le filtre, et s'envola alors vers le ciel .... et rejoignit la lune.

illustration fête de la mi-automneLe malheureux époux installa alors régulièrement dans son jardin les nuit de pleine lune, un autel sur lequel il mit les douceurs que son épouse aimait ; puis les villageois alentours en firent autant, y ajoutant force d'enscens afin que Chang'e leur apporte bonheur et bon augure.

 

 

C'est probablement autour de cette légende que s'est installée la coutume de présenter ses voeux à la lune de mi-automne. En tout cas, nombre de boites contenant les gâteaux de lune et d'élégantes pochettes destinées à les offrir, rappellent cette jolie légende.             

 pochette-1.jpg  boite-gateaux-2.jpg

 

Traditionnellement, la famille se réunissait dans la cour de la maison pour admirer la lune, faire des voeux, et déguster fruits et gâteaux de lune.

De nos jours, on a gardé l'habitude de sortir admirer cet astre pendant cette nuit du Zhongquijie, mais surtout de se réunir, et de faire de cette nuit une fête familiale, voire de nos jours de se relier par téléphone à ses membres disséminés dans le monde.

 

 La forme ronde des Yue Bing symbolise l'unité familiale.

Madame-Feng-Shui---Gateau-de-lune-4.jpg
Chaque région, ou famille, a une recette spéciale -parfois secrète- pour ces gâteaux. Leur point commun est d'être ronds, même si on en trouve aussi de forme carrée (mais aux angles bien arondis). Ils ne sont pas très grands, comparés à nos patisseries occidentales, puisqu'ils ont entre 5 et 10cm en moyenne.

Ils sont constiués d'une pâte à base de farine (avec à l'envi un peu d'huile, sucre, oeuf, etc). Leur farce varie au grè des régions, cuisinier(e)s et ingrédients disponibles : oeuf dur salé, pâte ou crème sucrée de soja, haricots rouge, ou mungos, durians, lotus, dattes,  ... 
Madame Feng Shui - Moon Cake

  

 null

 
 
La décoration des Yue Bing est soignée : le dessus comporte soit un motif en relation avec leur contenu, soit un idéogramme auspicieux (famille, bonheur le plus souvent).

Les moules qui servaient à les confectionner sont de très beaux objets, comme celui photographié ci-contre, en entier & en détail.


            détail d'un moule pour gâteau de la lune                             détail d'un moule pour gâteau de la lune


Je vous souhaite une excellente fête de la lune.






Madame Feng Shui
Sylvie Debeney - Cap Feng Shui - www.capfengshui.net

Publié dans Fêtes chinoises

Partager cet article

Repost 0

La fête des amoureux - 16 Aôut 2010

Publié le par Madame Feng Shui

 

Le 7° jour du 7° mois, on célèbre en Chine la nuit du septième mois, ou Qixi.

 

Cette fête est également appelée Qiqiaojie, ou fête où les jeunes filles montrent leur compétence, car traditionnellement les jeunes filles faisaient une démonstration de leurs compétences domestiques.

 

A cette occasion, l'histoire du bouvier & de la tisserande prend toute son ampleur car elle est d'actualité : en effet, la veille de Qixi, donc à la fin de l'été, les étoiles Altaïr et Véga sont très haut dans le ciel, évoquant cette belle histoire d'amour ; c'est pour cela qu'on appelle également cette fête, la fête des amoureux.

 

Chine-2.jpg

Un jeune bouvier, Niulang, rencontre sur son chemin sept sœurs fées se baignant dans un lac. Encouragé par son compagnon taquin le bœuf, il vole leurs vêtements et attend de voir ce qui va se passer. Les sœurs fées choisissent la plus jeune et la plus belle d'entre elles, Zhinu (ou tisserande) pour récupérer leurs vêtements, ce qu'elle fait ; mais le bouvier la voyant nue, elle doit accepter de l'épouser.

 

Les deux époux vivent un bonheur sans tâche, jusqu'à ce que  la déesse des cieux découvre qu'un simple mortel a épousé une des jeunes fées, et jalouse, dessine une large rivière (la voie lactée) dans le ciel pour séparer éternellement le bouvier (Altaïr) et la tisserande (Véga).

 

Il existe une variante de cette histoire dans laquelle c'est l'empereur des cieux qui sépare les amoureux afin qu'ils se consacrent à nouveau à leur travail.

 

 

La tisserande passera donc dorénavant son temps à travailler tristement sur son métier à tisser pendant que son mari prend soin de leurs deux enfants.

 

Les deux amants peuvent cependant être réunis une fois par an, où un pont les relie. Ce pont est formé par des myriades de pies ; la culture chinoise fait parfois allusion à ce "pont de pies".

 

La nuit du 7° jour du 7° mois est célebrée par des offrandes de fruits et de cucurbitacées pour appler à leur intention la dextérité et l'ingéniosité de la tisserande. On déguste également des beignets en forme de fruits, fait avec de la farine, du miel et du saindoux.

 

 

Madame Feng Shui
Sylvie Debeney - Cap Feng Shui - www.capfengshui.net 

 

 

Publié dans Fêtes chinoises

Partager cet article

Repost 0

La fête des pures clartés - 5 Avril 2010

Publié le par Madame Feng Shui


Qing Ming Jie, ou fête des pures clartés, a lieu le 3° jour du 3° mois lunaire. C’est une fête de visite aux tombes des ancêtres. Elle coincide avec le début de la cinquième période d'une des 24 périodes du Jie Qi (le calendrier agricole chinois). Cette période s'apelle Qing Ming ou pures clartés.

 

La légende populaire veut qu'à l'époque des Printemps et des Automnes, Jie Zitua, un fonctionnaire du Seigneur de Jin, suivit dans son exil l'héritier du trône chassé par un ministre traître. Présenté comme un modèle d'intégrité etde piété filiale, Jie Zitua offrit même un morceau de sa chair comme nourriture à l'héritier alors qu'il mourrait de faim. Une fois rentré en possession de son titre, le nouveau souverain Jin Wengong oublia d'abord son bienfaiteur, puis en proie au remord, le fit rechercher. Il apprit que la pauvreté l'avait amené à se réfugier dans la forêt avec sa vielle mère, sans qu'on sache exactement où il se terrait. Le souverain fit alors mettre le feu à la forêt pour obliger Jie Zitua à en sortir. Malheureusement il périt brulé vif. Kunming2.jpg

Le souverain Jin Wengong ordonna alors qu'on lui rende un culte, et qu'on s'abstienne d'allumer du feu lors de l'anniversaire de sa mort.

 

A l'origine, en début de notre ère, ce 3° jour du 3° mois qualifié de Shang Si, était consacrée à des rituels destinés à chasser les mauvaises influences et à pacifier les âmes errantes.

C'est sous la dynastie Tang que ce jour fut dédié à la visite des tombes familiales. On honore les disparus en brulant enscens, bougies et monnaie d'offrande,et en leur faisant des offrandes : cinq sortes de viande, de l'alcool, des pâtisseries et des fruits. On gratifie également d'offrandes le dieu du sol, gardien des tombes, ainsi que les âmes errantes et solitaires.

Depuis l’époque des Han, tous les foyers de la maison sont traditionnellement éteints cinq jours à un mois avant la fête des pures clartés. Sous les Qing, la période d’extinction des feux a été ramenée à deux jours, pour préserver la santé des plus âgés.

 

A l'heure actuelle, même si cet aspect de la coutume n’est qu’occasionnellement respectée, cela permet de préparer de la nourriture pouvant être mangée froide. On appelle cela le rite du manger froid (Han Shi). La nourriture pendant cette période était une sorte de bouillie froide, remplacée ensuite par des crêpes roulées, ou Runbing, (ancêtres des rouleaux de printemps). Dans le Sud-Ouest de la Chine, traditionnellement on gravait ou décorait des coquilles d’œuf.

 

De nos jours la fête des pures clartés est l'occasion de se réunir, et de partager un repas froid, après avoir honoré les ancêtres.

 

En 1935, la fête est désignée journée nationale de nettoyage des tombes, à une date fixée au 5 Avril à Taiwan.

 

Qing Ming Jie tombe le 5 Avril cette année 2010.

 


Madame Feng Shui
Sylvie Debeney - Cap Feng Shui - www.capfengshui.net 

 

Publié dans Fêtes chinoises

Partager cet article

Repost 0

Festivités du Nouvel An 2010 : les coulisses du défilé

Publié le par Madame Feng Shui

Comme j'ai déjà mis en ligne au fil des années des photos du cortège de défilé (sur mes anciens sites internet, et que je vais annexer ici sous peu), je me suis amusée cette année à photographier les à-cotés, préparation, fin de défilé du traditionnel défilé du Nouvel An chinois dans le 13° arrondissement.


Les participants au défilé arrivent
madamefengshuinouvelan1.jpgmadamefengshuinouvelan2.jpg

madamefengshuinouvelan6.jpg     madamefengshuinouvelan14.jpg  



Le tigre est déjà en place,
madamefengshuinouvelan3.jpg 

La divinité, objet de tous les soins
madamefengshuinouvelan7.jpg    

Ici on distribue des ballons aux enfants
madamefengshuinouvelan8.jpg    madamefengshuinouvelan9.jpg

A deux pas, on accueille des invités pour un banquet avant le défilé
madamefengshuinouvelan10.jpg  madamefengshuinouvelan13.jpg

 madamefengshuinouvelan11.jpg  madamefengshuinouvelan12.jpg  madamefengshuinouvelan15Départ du char du temple Tecochew





madamefengshuinouvelan4.jpg madamefengshuinouvelan5.jpg
A la sortie du parking, le grand boudha attend ; il sera le dernier du défilé.
De longs rubans de pétards sont en place
madamefengshuinouvelan18.jpg  madamefengshuinouvelan17.jpg  madamefengshuinouvelan16.jpg


Enfin les invités de marque arrivent
madamefengshuinouvelan20.jpg  madamefengshuinouvelan19.jpg

et les festivités peuvent commencer. Les rubans de pétards crépitent joyeusement
madamefengshuinouvelan22.jpg  madamefengshuinouvelan23.jpg 


madamefengshuinouvelan21.jpg lions et dragons entousiastes

madamefengshuinouvelan25.jpg     madamefengshuinouvelan24.jpg

Une représentation colorée de l'animal de l'année, le tigre
madamefengshuinouvelan27.jpg


                             Le long du chemin, des pétards sont près pour être alumés au passage du boudha

madamefengshuinouvelan26.jpg



Cette année, parmi les nouveautés, la participation d'une école de danse antillaise
madamefengshuinouvelan29.jpg   madamefengshuinouvelan28.jpg


Le défilé est fini, ... on rentre (sur le boulevard Masséna)
madamefengshuinouvelan30.jpg  madamefengshuinouvelan31.jpg
A l'année prochaine !



Madame Feng Shui
Sylvie Debeney - Cap Feng Shui - www.capfengshui.net 

Publié dans Fêtes chinoises

Partager cet article

Repost 0

Festivités du nouvel an 2010 : les premières photos

Publié le par Madame Feng Shui


C'est dimanche 14 Février 2010,
c'est la fête de printemps
1° jour de l'année chinoise du tigre de métal.





Il fait froid, le 13° arrondissement est -comme le reste de Paris- un peu enneigé

Les couleurs sont d'ailleurs très métal dans le parc, gris et blanc !
IMGP3750-bis.jpg


Le quartier s'est préparé depuis plusieurs semaines à accuellir cette nouvelle année,
en se parant de banderolles, lampions, et de lumières 
IMGP3703 bisIMGP3708-bis.jpg

IMGP3711-bis.jpg........IMGP3712-bis.jpg


Traditionnellement ce 1° jour de l'année est consacré aux visites à la famille
et aux dévotions.







Les temples du quartier accueillent les uns et les autres venus confier aux divinités taoïstes ou boudhistes l'année qui s'ouvre.


Des familles ont choisi de recevoir dans un restaurant ; les banquets s'éternisent, et les enfants finissent par aller jouer à proximité 
IMGP3743-bis.jpg
 
 IMGP3735-ter.jpg






IMGP3731 bis


Mais ce 14 Février je découvre un quartier plein de vie ...

Les danses du lion ont commencé pour le plus grand plaisir des badauts venus spécialement dans le secteur
IMGP3698.JPG IMGP3700-bis.jpg IMGP3698 bis 


On suit les écoles de Kung Fu entre deux lieux de danse
IMGP3714-bis.jpg    IMGP3706.JPG on a failli oublier que c'est la St Valentin !


Des guirlandes de pétards attendent devant les magasins
IMGP3697.JPG........ ou ne sont plus qu'un souvenir IMGP3737-bis.jpg

On se fait photographier devant le commandeur de l'année
 IMGP3722

Merci à nos amis chinois d'avoir partagé avec nous ce 1° jour de l'année,

nous revenons bien sur d'ici une semaine pour le grand défilé

IMGP3729-bis.jpg affiche-tigre.jpg



Madame Feng Shui
Sylvie Debeney - Cap Feng Shui - www.capfengshui.net

Publié dans Fêtes chinoises

Partager cet article

Repost 0

La fête du solstice d'hiver

Publié le par Madame Feng Shui


La fête du solstice d'hiver est une des fêtes les plus importantes en Chine.
En 2009 elle a lieu le 21 Décembre. Cette fête, calée sur le calendrier solaire, célebre le jour le plus court de l'année, mais surtout l'entrée dans la période où les jours ralongent, menant vers l'arrivée du printemps puis l'été. C'est à partir du solstice d'hiver -ou le Yin est maximum-  que le Yang recommence à augmenter et que la nature redémare un nouveau cycle. Pour cette raison, ce jour est considéré comme un jour faste.

A l'époque de la dynastie Zhou (1046-221 avant JC), le solstice d'hiver était le début de l'année, et on appelait cette fête "le petit nouvel an". L'empereur accomplissait ce jour-là les rites en l'honneur du ciel. Le solstice d'hiver fut ensuite fété de façon régulière sous les Han (206 avant JC- 220), puis sous les Tang (618-07), les Song (960-1279). Un document ultérieur (sous la dynastie Qing) mentionne même que "le solstice d'hiver est plus important que la fête de printemps".

La coutume a gardé de ces célébrations la dimension de vénération du ciel et de la terre, ainsi que des ancetres.

Madame-Feng-Shui---YuanXiao-entiers-copie-1.jpgDe nos jours, cette fête est essentiellement familiale  : la famille se réunit, rend homage aux ancetres en leur présentant des offrandes de nourriture et en se recueillant devant les tablettes.

Ensuite on partage un repas comportant de la viande bouillie  et une soupe de boulettesde riz gluant -Tang Yuan-.

La forme ronde de ces boulettes symbolise l'unité familiale. Ces boulettes -Yuan Xiao- de riz peuvent être farcies ou non. Elles constituent avec le bouillon sucré dans lequel elles sont cuites, une soupe qui est servie dans un seul bol.

Dans le nord de la Chine, on préparait plutôt des raviolis. La tradition veut que figure dans le diner de cette fête une "soupe de boulettes qui protège du froid". A l'origine cette soupe de pâtes farcies avec de l'agneau, était destinée à être distribuée aux pauvres pour les réchauffer.

Madame-Feng-Shui---Yuanxiao-moities.jpg
Dans le Sud de la Chine, on a abandonné l'habitude de cuisiner & manger une bouillie de haricots rouge sucrée. La tradition populaire voulait que les haricots rouges effraient les fantomes solitaires ; aussi le plat de haricots rouges permettait de se protéger des mauvais esprits & surtout de leurs méfaits, en particulier la maladie.

En ce qui me concerne, je vais me régaler avec une soupe de boulettes de riz gluant farcis aux haricots rouges, produit que l'on trouve facilement un des quartiers chinois de Paris :  les 2 photos ci-dessus et ci-contre vous les montrent crues, entières et par moitié ; et la dernière après cuisson, en soupe.
madame-feng-shui---Yuan-Tang.jpg

Bonne fête du solstice d'hiver.



Madame Feng Shui
Sylvie Debeney - Cap Feng Shui -
www.capfengshui.net

 

Publié dans Fêtes chinoises

Partager cet article

Repost 0

Les festivités du Nouvel An chinois 2009 : dragons & lions

Publié le par Madame Feng Shui

Au moment du Nouvel An, ou pendant le défilé, nombre de dragons ou de lions évoluent au milieu des promeneurs. Ils sont mouvants, mobiles et farceurs ....

des dragons

 
   


   
   


   
   

des lions

   
    Des lions multicolores et bigarés
 
Un lion fatigué guette ses congénères

Fin d'après-midi

 

Les musiciens accueillent les danseurs-lions
 
C'est le moment d'ôter ce lourd masque 

 


Retour au local de l'association. Place maintenant à l'entrainement jusqu'à l'an prochain, pour fêter le tigre! 



Madame Feng Shui
Sylvie Debeney - Cap Feng Shui - www.capfengshui.net

Publié dans Fêtes chinoises

Partager cet article

Repost 0

Les festivités du Nouvel An chinois 2009 : défilé à Paris 13°

Publié le par Madame Feng Shui

Depuis une quinzaine d'années j'arpente le 13° arrondissement régulièrement. Aussi, pas question de rater le défilé d'hier 1° Février, même si le quartier est de - en - chinois ce jour-là.

Voici quelques unes des photos que j'ai ramenées.






Avant le début du défilé : les participants ont revétu leur
costume de parade, et attendent aux alentours, qui en papotant, qui en téléphonant, qui en se restaurant.

Il fait froid.

Enfin, l'heure du démarage approchant, les groupes se mettent en place : ci-contre ils arrivent de la dalle sur l'avenue de Choisy.





 

Vers 13h30 le défilé démarre.

Place aux couleurs, aux broderies,
aux drapeaux, .... aux sourires
et aux "bonne année"
lancés par les participants du défilé
tout au long de l'après-midi 

   

 

   


 

 
   

 
   

   

   
Madame Feng Shui
Sylvie Debeney - Cap Feng Shui - www.capfengshui.net

Publié dans Fêtes chinoises

Partager cet article

Repost 0