La fête du solstice d'hiver


La fête du solstice d'hiver est une des fêtes les plus importantes en Chine.
En 2009 elle a lieu le 21 Décembre. Cette fête, calée sur le calendrier solaire, célebre le jour le plus court de l'année, mais surtout l'entrée dans la période où les jours ralongent, menant vers l'arrivée du printemps puis l'été. C'est à partir du solstice d'hiver -ou le Yin est maximum-  que le Yang recommence à augmenter et que la nature redémare un nouveau cycle. Pour cette raison, ce jour est considéré comme un jour faste.

A l'époque de la dynastie Zhou (1046-221 avant JC), le solstice d'hiver était le début de l'année, et on appelait cette fête "le petit nouvel an". L'empereur accomplissait ce jour-là les rites en l'honneur du ciel. Le solstice d'hiver fut ensuite fété de façon régulière sous les Han (206 avant JC- 220), puis sous les Tang (618-07), les Song (960-1279). Un document ultérieur (sous la dynastie Qing) mentionne même que "le solstice d'hiver est plus important que la fête de printemps".

La coutume a gardé de ces célébrations la dimension de vénération du ciel et de la terre, ainsi que des ancetres.

Madame-Feng-Shui---YuanXiao-entiers-copie-1.jpgDe nos jours, cette fête est essentiellement familiale  : la famille se réunit, rend homage aux ancetres en leur présentant des offrandes de nourriture et en se recueillant devant les tablettes.

Ensuite on partage un repas comportant de la viande bouillie  et une soupe de boulettesde riz gluant -Tang Yuan-.

La forme ronde de ces boulettes symbolise l'unité familiale. Ces boulettes -Yuan Xiao- de riz peuvent être farcies ou non. Elles constituent avec le bouillon sucré dans lequel elles sont cuites, une soupe qui est servie dans un seul bol.

Dans le nord de la Chine, on préparait plutôt des raviolis. La tradition veut que figure dans le diner de cette fête une "soupe de boulettes qui protège du froid". A l'origine cette soupe de pâtes farcies avec de l'agneau, était destinée à être distribuée aux pauvres pour les réchauffer.

Madame-Feng-Shui---Yuanxiao-moities.jpg
Dans le Sud de la Chine, on a abandonné l'habitude de cuisiner & manger une bouillie de haricots rouge sucrée. La tradition populaire voulait que les haricots rouges effraient les fantomes solitaires ; aussi le plat de haricots rouges permettait de se protéger des mauvais esprits & surtout de leurs méfaits, en particulier la maladie.

En ce qui me concerne, je vais me régaler avec une soupe de boulettes de riz gluant farcis aux haricots rouges, produit que l'on trouve facilement un des quartiers chinois de Paris :  les 2 photos ci-dessus et ci-contre vous les montrent crues, entières et par moitié ; et la dernière après cuisson, en soupe.
madame-feng-shui---Yuan-Tang.jpg

Bonne fête du solstice d'hiver.



Madame Feng Shui
Sylvie Debeney - Cap Feng Shui -
www.capfengshui.net